Les réseaux sociaux dans l’entreprise

Vous ne pouvez pas passer à côté. Dans chaque entreprise la question des réseaux sociaux est posée. Souvent, les réponses ne sont pas évidentes, les choix ne sont pas faciles à faire. Faisons le point sur les réseaux sociaux dans l’entreprise.

Les réseaux externes

Il est important, pour commencer, de distinguer 2 types de réseaux sociaux : les réseaux externes, et ceux qui sont internes à votre organisation.

Les réseaux externes sont ceux ouverts au public, comme Facebook, Viadeo, LinkedIn ou Twitter, pour ne citer que les plus connus. Vous devez y être présents suivant leur pertinence pour votre entreprise, et votre discours doit s’y adapter en fonction de votre audience.

Les réseaux internes

Ce qui nous intéresse plus, dans cet article, ce sont les réseaux internes aux entreprises, réservés aux collaborateurs et partenaires.

Pourquoi ?

Vous avez un ennemi au sein de votre organisation. Un vrai, bien dangereux, qui peut vous créer des tas d’ennuis. L’email. L’email est un véritable frein à la collaboration, et à une organisation efficace.

Qui ne s’est jamais retrouvé dans la situation de devoir travailler avec plusieurs collaborateurs à la rédaction d’un document, et d’être rapidement dépassé par les multiples fichiers, les versions, les oublis de destinataire, etc ? Oui qui ne s’est jamais vu obligé d’échanger plusieurs emails avant de finalement trouver une date pour une réunion qui convient à tous les participants ? Entendons-nous, il n’est pas question de supprimer totalement l’email, mais plutôt de le réutiliser à bon escient : pour s’écrire.

La solution, dans beaucoup de cas, est d’utiliser une plateforme collaborative au sein de votre organisation. Ces solutions vous permettent de créer des groupes de travail, des communautés de pratiques, d’écrire des articles, de participer à des fiches de wiki, d’échanger des fichiers, de partager des favoris, etc.

Comment ?

Avant même de parler de solutions, il faut parler conduite du changement. Si vous n’associez pas l’ensemble des collaborateurs à cette mutation, vous risquez d’avoir de mauvais taux d’adoption de votre outil. Chacun doit apporter sa pierre à l’édifice, afin de comprendre et d’accepter ces changements. Les convaincre ne se fera pas en un jour, mais l’efficacité de ces outils finira pas décider les plus réfractaires.

Commencer par les innovateurs, qui convaincront les enthousiastes, qui à leur tour convaincront la majorité

Qui ?

Malgré la bonne volonté, dans 90% des cas vous aurez besoin d’une personne qui, au moins au début, devra animer cette communauté en publiant du contenu, en répondant aux questions, ou en aidant les utilisateurs. C’est ce qu’on appelle un community manager.

C’est d’ailleurs une pratique courante depuis plusieurs années chez les éditeurs de logiciel, qui animent des communautés d’utilisateurs ( les User Groups chez Microsoft par exemple). Des employés de l’éditeur, ou des personnes proches de lui sont en charges d’animer ces communautés. Les communautés se créent en effet rarement toutes seules, donc ce(s) community manager(s) est très important.

Quels outils ?

Une fois que vous avez constaté les problèmes de collaboration, et que l’entreprise, dans son ensemble, s’est mise d’accord sur ses besoins, en choisissant qui allait animer ces communautés, nous pouvons parler de l’outil.

il en existe de nombreux sur le marché français. Parmi les plus connus : Jamespot, Jalios ou encore Seemy.

Le ROI ?

C’est la question récurrente des décideurs sur ces pratiques et outils.

Le ROI ne sera pas, en effet, immédiat. Mais l’implication, l’engagement des collaborateurs mènera à l’efficacité, à la collaboration, à l’innovation, qui mèneront à de nouveaux produits et services, donc à du chiffre d’affaire et de meilleurs résultats. Beaucoup parlent donc aujourd’hui de Return On Implication plutôt que de Return On Investment.

Conclusion

Il ne faut plus se demander s’il faut sauter le pas des réseaux sociaux dans l’entreprise, mais il est plutôt temps de se demander comment : quels collaborateurs seront leaders de ce projet, qui animera les communautés, quels usages au sein de l’entreprise, et quel outil adopter. C’est si vous vous posez ces bonnes questions maintenant que le retour sera important, et que votre équipe travaillera mieux, ensemble.

One thought on “Les réseaux sociaux dans l’entreprise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *