Le management transversal est-il utile ?

L’environnement professionnel dans lequel nous évoluons est en pleine évolution, je dirais même révolution.
L’ère numérique modifie profondément notre perception du monde, notre relation aux autres, que ce soit dans le milieu professionnel ou personnel.
3 usages numeriques participent à ces changements profonds :
  • Le connectivisme :  La facilité d’accéder aux informations quel que soit le lieu, l’heure et le support utilisé
  • La synchronicité :  la faculté d’associer des personnes, des événements, des informations qui concourrent à faciliter ce que l’on réalise
  • La sérendipité : le fait de trouver une personne, un évènement, des informations qui nous intéressent par hasard
Ces facultés modifient profondément l’organisation de notre société et des emtreprises. Les modèles établis qu’ils soient économiques, professionnels ou sociaux ne parviennent plus à satisfaire pleinement  les objectifs à atteindre.
L’organisation et le management des entreprises doivent se transformer pour être à nouveau efficace.
Les paradigmes actuels basés uniquement sur des modèles hiérarchiques, des organisations cloisonnées croulant sous les procédures et la modération obligatoire, annihilisent la créativité et l’innovation des collaborateurs et des managers.
Ces modèles sont totalement incompatibles avec l’économie de la relation dans laquelle les collaborateurs des organisations évoluent.
Un autre type de management et de colaboration est donc né, le Management transversal.
Un management basé, avant toute chose sur
  • la confiance aux autres, et bien évidemment en soi, sans oublier d’être le manager qui fait face au stress et le transforme en énergie pour ces collaborateurs.
  • la connaissance
    • des forces et des faiblesses de son équipe, des partenaires qui participent au projet
    • des leviers de motivations de chacun de vos collaborateurs
    • des relations entre les acteurs
  • La proximité avec votre équipe,
    • un manager sur le terrain qui se mouille le maillot quand il faut montrer l’exemple
    • Un manager qui crée un environnement propice à la convivialité, aux échanges directes entres les acteurs du projet
  • La reconnaissance des compétences et des actions menées
  • Le soutien et le droit à l’erreur
Et des collaborateurs qui y adhèrent parce qu’ils y trouvent :
  • Un sens à leurs missions
    • Ce qui favorise leur engagement et leur motivation
  • La liberté d’actions et l’autonomie
    • Les usages collaboratifs favorisent les interactions
    • La flexibilité de l’organisation accroît la productivité
    • La possibilité de s’exprimer librement dans le respect des autres
    • L’équilibre vie privée vie professionnelle est maitrisé
  • L’ambiance conviviale qui libère la créativité
    • Le plaisir de co-construire ensemble
    • La faculté d’acquérir rapidement ce que l’on recherche
    • La proximité avec les autres acteurs quelque soit leur niveau hiérarchique
  • La reconnaissance
    • nécessaire a leur épanouissement
    • Fédératrice d’énergie et de comportements positifs
    • Valorisant leurs expériences professionnelles
  • Le soutien des différents acteurs
    • Ce qui favorise l’apprentissage et le partage des savoirs
    • Amplifie l’authenticité des rapports humains
  • Le droit à l’erreur indispensable pour accroître ses compétences
    • Ne dit-on pas que c’est dans la difficulté que l’on apprend le plus !
Ne pensez pas que cette vision qui peut vous paraître idéaliste est utopique, adopter les postures précitées nécessite une volonté et une vision claire des enjeux de notre époque actuelle.
Les usages et comportements collaboratifs ne se décrètent pas, ne s’achètent pas sur étagère, ils se construisent chaque jour au regard des missions et des acteurs qui y participent.
Alors si vous voulez faire partie des organisations gagnantes, que vous soyez manager ou collaborateurs, votre destin est en vos mains…. À vous jouer….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *